BELLA MANIERA

Le style maniériste dans la musique du XVIe et XVIIe siècles.

Anne-Sophie Moret : violes de gambe

Wanda Kozyra : luths

Le style maniérisme, ou Bella Maniera, est un courant artistique de la renaissance. Dans les arts plastiques, il se caractérise par le goût pour le mouvement et la déformation et en architecture par le foisonnement des éléments décoratifs. Il privilégie un certain côté précieux, le caractère étrange des objets. C'est également un art de symboles et de citations.

On a cherché dans ce programme à retrouver les correspondances musicales de la Bella Maniera. Au XVIe siècle elle se manifeste à travers le goût des diminutions, ces ornementations virtuoses sur des chansons et thèmes à la mode et dont parle l'un des traités des plus emblématiques : le Trattado de glosas (Rome, 1553) du violiste Diego Ortiz.

Après les Italiens, c'étaient les anglais à la fin du siècle qui excellaient dans la pratique d’ornementation. Leurs compositions citaient des thèmes à la mode et se caractérisaient par des formes originales telles les pièces de Tobias Hume. Les oeuvres pour luth de l'époque sont la quintessence même du maniérisme : raffinement, subtilité et foisonnement d'ornementation. Ils ont été conservés dans de nombreux manuscrits d'amateurs éclairés tels le Jane Pickeringe's Lute Book, (c.1616-c.1650), ou encore Margaret Board Lute Book, (c1620 and 1635). Plusieurs parmi ces manuscrits conservent les variations sur des airs anciens aussi simples que beaux comme le fameux « Greensleves » qui aurait été écrit par Herni VIII pour Anne Boleyn.

article dans la revue "Teatro Persinsala"

Ce programme est une coproduction avec l'association Conversation Baroque

 

 
French (Fr)Polish (Poland)